La temporalité dans One Piece

spoil alert one piece

Attention – Alerte spoil :

Cet article spoile le manga One Piece jusqu’à l’arc Dressrosa compris. En effet, il ne s’agit pas d’une critique mais d’une analyse d’œuvre ponctuée d’exemple.

***

One Piece est une œuvre riche dont l’histoire est construite d’une main de maitre par Eiichirō Oda. L’un de ses points intéressants à développer est sa temporalité.

Ligne du temps One Piece

La ligne du temps

Toutefois, avant de le faire, quelques précisions : on représente généralement l’écoulement du temps par une « ligne du temps » qu’on divise en trois parties : le passé, le présent et le futur. En pratique, elle évolue continuellement : ce qui est présent à un moment donné, devient ensuite le passé et ce qui était le futur devient alors le présent. Cette avancée dans la ligne du temps affecte alors les personnes et leurs environnements : elles finissent par mourir, soit par vieillissement soit pour une autre raison (maladie, accident, etc.). Dès lors, si ces personnes-là ne vieillissent pas et ne décèdent pas, cela signifie que la ligne du temps s’est de facto arrêtée parce que le futur, synonyme de leurs vieillissements, ne se produit pas. On se trouve alors dans un Eternel Présent. A noter que la présence d’immortels dans un univers ne contredisent pas mon explication : on pourrait croire en effet que vu qu’ils ne vieillissent pas et ne meurent pas que la ligne du temps devrait donc s’arrêter. Ce qui n’est pas le cas pour une raison simple : ce n’est pas l’arrêt du temps qui leur permet d’être éternel, mais leurs corps qui résistent aux temps, ils vieillissent donc bel et bien, chaque année, ils sont une année plus vieux mais cela n’affecte pas leurs corps.

Maintenant, que cette petite explication est faite, je vais analyser la temporalité dans la première partie du manga, c’est-à-dire jusqu’à la mort de Ace et Barbe Blanche et de l’ellipse de deux ans où le manga se caractérise justement par ce que l’on pourrait appeler un « Éternel Présent ».

one piece kuro

Simples pirates tuée par leurs Capitaines Kuro

Tout d’abord parce qu’il n’y a pas de repère temporelle marquée contenant une date précise : l’équipage du chapeau de paille ne prend pas une ride durant ses aventures, ils ne vieillissent pas et nous ne savons pas quel jour on est ni en quelle année. La Grande Horloge du temps est tout bonnement en mode « pause ». Bien sûr, il y a quand même quelques informations temporelles par-ci, par-là comme « quelques jours », on peut souvent voir le soleil se coucher/se lever, donc on peut aussi comptabiliser un jour, etc. Par conséquent, cela signifie que l’Horloge des heures avance. Ainsi en additionnant tous les jours trouvés, on peut obtenir la durée du voyage de Luffy, qui grosso modo donne un an ! Ce court laps de temps pour une si longue histoire est à mon sens la preuve que la ligne du temps est à l’arrêt. Vous pouvez trouver l’un de ses calculs ici : Volonté du D – Le Temps qui passe. Le passé étant lui très détaillé, on peut via notamment le livre de Montblanc Norland et l’âge des protagonistes faire des déductions sur le temps qui passe, là aussi on obtient la durée ridicule d’un an. Vous pouvez trouver justement une chronologie complète ici : forums.mangas-fr.com – Chronologie One Piece

De plus, il n’y a pas de décès au sein des personnages importants, comme si le temps et la faucheuse n’avait pas d’emprise sur eux. Ils sont dans une sorte de « bulle temporelle » où la ligne du temps est à l’arrêt dans le mode présent. En effet, seuls les protagonistes anodins ou négligeables meurent, c’est le cas des soldats de la marine ou des pirates n’ayant pas un grade dans leurs équipages respectifs. Ainsi, pour eux, la ligne du temps avance bel et bien.

Ainsi, la vie de Luffy et sa bande se résumerait à aller d’aventure en aventure sans qu’ils aient à se soucier des affres du temps. On se retrouve alors en quelques sortes dans un conte raconté par Oda dont l’histoire pourrait commencer par « Il était une fois Luffy, le garçon qui voulait devenir le Seigneur des Pirates ».

"Une fois que tu auras grandi, tu ne pourras jamais revenir "

« Une fois que tu auras grandi, tu ne pourras jamais revenir » Peter Pan

Dès lors on peut comparer cette situation à celle rêvée par Peter Pan. En effet, il refuse de grandir, ne veut pas devenir adulte, symbole de vieillissement. C’est pour cette raison qu’il déteste les pirates et particulièrement le capitaine Crochet. C’est aussi pour cela que quand les Enfants Perdus grandissent, ils les éliminent car on n’a, selon lui, pas le droit de grandir.

Cet Eternel Présent se retrouve également dans beaucoup de cartoons américains. Les épisodes se suivent, sans qu’il n’y ait de repères temporels marqués ou de morts. C’est le cas par exemple de Kim Possible, My Little Pony, Scooby-Doo, Les Supers Nanas et de bien d’autres.

Belmer one piece

Arlong tuant Belmer

Cependant, la mort est présente dans la première partie de One Piece par le biais du passé et elle affecte une large partie de l’équipage du chapeau de paille. :

  • La mère de Nami, Belmer a été tuée par Arlong ;
  • La meilleure amie de Zoro, Kuina, est morte en chutant des escaliers ;
  • La mère d’Usopp est morte de maladie ;
  • Nico Robin a eu sa mère et ses amis archéologues tués ;
  • Dr Hiluluk, le « père adoptif » de Chopper s’est suicidé ;
  • Tom, le professeur et aussi « père adoptif » de Franky, a été exécuté par la marine.

Seuls Luffy et Sanji n’ont pas eu de décès près de leur entourage, vu que Sabo est toujours vivant. On peut aussi enlever Brook, car bien que mort, il a été ressuscité. Néanmoins ces trois-là ont vu la mort de près, Luffy est d’ailleurs, jusqu’à l’arc Dressrosa, persuadé de la mort de Sabo. Ainsi, tous les membres de l’équipage sont conscients que la mort les guette et peut les atteindre, alors même qu’ils vivent, sans s’en rendre compte dans un Éternel Présent, les rendant ainsi en quelques sortes « immortels », mais cela, seul le lecteur le sait.

luffy one piece

Luffy, un sacré bon-vivant

Cet Éternel Présent est aussi provoqué par l’attitude de Luffy. C’est une personne insouciante, qui n’a pas peur de la mort comme si…elle n’existait pas. C’est surtout une personne qui ne se soucie pas du passé, seul le présent compte. C’est flagrant quand il décide d’accueillir Robin, alors que la majorité de l’équipage ne partage pas son opinion. Il le fait car Robin a été le lieutenant de Crocodile dans le passé, or vu qu’il ne compte pas pour Luffy, ce n’est donc pas une raison valable pour ne pas la prendre.

A partir de ce constat, la question principal est de savoir pourquoi Oda a instauré cet Éternel Présent et dans quel but.

one piece game of thrones

Les nombreuses morts ont sont beaucoup dans le succès de la série

Tout d’abord, revenons sur une polémique récurrente : L’absence de mort est-il un défaut, voire carrément du Fan Service ? En effet, un auteur ou son éditeur (surtout son éditeur) peut ne pas souhaiter éliminer un personnage parce que cela pourrait nuire à la popularité du manga. Toutefois, on pourrait faire le cheminement inverse : éliminer un personnage peut également augmenter l’intérêt du lecteur et doper les ventes. Il n’y a qu’à voir le succès de Game of Thrones ou l’Attaque des Titans pour s’en persuader. Par conséquent, l’absence de mort dans un manga ne peut en soi être un défaut si elle fait partie intégrante de l’œuvre. C’est le cas pour One Piece comme je vais l’expliquer dans le reste de mon article. D’une certaine façon, cela concerne aussi Fairy Tail, donc avant de crier au « bouh il n’ y a pas de morts c’est nul », pensez à réfléchir un peu plus loin.

De plus, cette absence de mort offre également à Oda un large éventail de personnages à exploiter. Ce qu’il fait d’ailleurs très bien et nombreux sont ceux qu’on retrouve des arcs plus tard comme Alvida, Baggy, Crocodile, Bon Clay, etc.

Ensuite, cela peut aussi être dû aux raisons des combats : le plus souvent, il s’agit d’un affrontement pour des idéaux. Par exemple, Luffy ne veut pas qu’Alabasta tombe aux mains de Crocodile. Une fois le plan avorté, il n’a aucune raison de l’éliminer. C’est pareil face à la Marine. Lors de l’arc d’Enies Lobby, le but de Luffy était de sauvé Robin. Pour cela, il pouvait très bien mettre hors-combat ses adversaires, sans forcément leur enlever la vie.

one piece

ça ne serait pas un peu triste de casser l’ambiance avec une mort ?

De plus, c’est un élément principal de l’ambiance de One Piece qui pourrait se résumer en quelques mots : liberté, insouciance, rêve et voyage. La mort rendrait ce manga beaucoup plus sérieux, l’ambiance changerait ainsi radicalement. C’est aussi ce qui a fait le succès du manga : les lecteurs aiment suivre cet équipage insouciant à travers les océans et s’y attachent. A partir de là, on pourrait alors affirmer que One Piece fausse totalement la représentation de ce que l’on pourrait avoir de la vie de pirates. La réalité étant bien différente. Toutefois, cela ne me semble pas pertinent à relever car One Piece, comme beaucoup d’œuvres, n’a pas pour objectif d’être un documentaire.

One Piece reve

Les rêves, un élément primordial de One Piece

Pour finir, chaque membre de l’équipage a un rêve, un rêve qui nécessite de traverser les océans :

  • Luffy veut devenir le Roi des Pirates ;
  • Zoro veut devenir le plus grand sabreur du monde ;
  • Sanji veut découvrir All Blue ;
  • Nami désire réaliser une carte du monde ;
  • Usopp veut devenir un grand guerrier ;
  • Robin aspire à décrypter les ponéglyphes pour connaitre l’Histoire manquante ;
  • Franck veut que son bateau fasse le tour monde ;
  • Chopper veut pouvoir guérir toutes les maladies existantes ;
  • Brook veut revoir Laboon pour lui faire écouter le Binks no Sake.

Bien sûr, certains rêves peuvent quand même s’exaucer avec la mort de l’intéressé, comme Usopp qui pourrait mourir en devenant un grand combattant, cela en diminuerait néanmoins leur valeur. En tuant un membre de l’équipage, celui-ci ne pourrait pas réaliser son rêve ou que partiellement. Alors oui, on pourrait facilement faire des personnages avec des rêves différents, mais cela réduirait grandement leurs développements et leurs intérêts.

Toutefois, cet Eternel Présent est rompu brusquement avec la mort d’Ace et de Barbe Blanche. Pourquoi Oda a-t-il décidé d’interrompre cette situation narrative ?

Pour cela on peut émettre plusieurs hypothèses :

Ace mort

Mort de Ace et retour à la réalité

En premier, pour garder l’intérêt du lecteur. En effet, One Piece est un long manga et nombreux sont ceux à le trouver très linéaire dans sa construction : Luffy et ses compagnons arrivent sur une île, batte le « méchant », recrutent éventuellement un membre de l’équipage et repartent. Cela peut lasser à la longue. En fait la mort d’Ace pourrait être du pur fan service. Ceci dans le but de rajouter de la tension et garder intact l’intérêt du lecteur. Toutefois, cela me semble peu plausible car c’est trop bien écrit et insérer dans l’histoire pour être que du pur Fan service. Et même si c’était le cas, cela n’enlèverait rien à la qualité de l’œuvre.

Ensuite, pour permettre une transition entre la première partie de Grand line, dit le Paradis et le Nouveau Monde où règnent les quatre Empereurs. En effet, Luffy et sa bande y vont après l’ellipse. La mort de Ace serait ainsi une manière de dire « maintenant les choses sérieuses commencent, fini l’Éternel Présent », un brusque retour à la réalité en quelque sorte.

De plus, cela permettait d’indiquer aux lecteurs le début d’une nouvelle ère. Barbe blanche représentait la vielle génération, celle de Gold D. Roger. En mourant, cela montrait à tous les pirates « l’ordre du monde a changé ! », ouvrant ainsi la voie à une nouvelle bataille pour prendre sa place, première étape pour devenir le Seigneur des Pirates.

Pour finir, cela poussait Luffy à s’entrainer et donc introduire l’ellipse de deux ans. Pour pouvoir affronter les empereurs, il fallait que l’équipe devienne plus forte. Et pour que cela soit crédible, il devait pouvoir s’entrainer. Qu’est-ce qui pourrait donner plus de raisons de s’entrainer qu’une défaite ? Néanmoins, cet argument pris seul ne peut pas justifier à lui tout seul : la cuisante défaite contre Bartholomew Kuma pourrait suffire amplement à pousser Luffy et son équipage à s’entrainer.

L’Éternel Présent n’est pas seulement rompu par la mort d’Ace et de Barbe Blanche, elle est complètement rompue par l’ellipse. En effet, pour une fois, on a une modification de temps qui est présente et indiquée. Cela montre bien la volonté d’Oda de couper cette narration.

One Piece zoro ellipse

Rien ne vaut une défaite pour pousser à l’entrainement

Ceci peut avoir plusieurs raisons : tout d’abord, pour permettre à l’équipage de Luffy de devenir plus fort. Comme dit auparavant, ils doivent s’entrainer et pour cela il leur faut du…temps. Mais là encore, la raison de s’entrainer n’est pas suffisante pour ce retour à la temporalité. En effet, ils peuvent très bien s’entrainer et devenir plus fort dans un Éternel Présent, du moment qu’ils ne vieillissent pas. Ainsi durant toute la première partie, Luffy fera des progrès sans que cela n’affecte l’Éternel Présent en vigueur.

De plus, l’ellipse pourrait, encore une fois, avoir été faite pour séparer la première partie de Grand line, dit le Paradis et le Nouveau Monde. La question qu’on pourrait se poser maintenant serait de savoir pourquoi Oda n’a-t-il pas fait la même chose entre East Blue et Redline, qui était présenté comme un lieu d’une dangerosité sans précédent. Peut-être préférait-il troller tout le monde en utilisant une…baleine comme premier adversaire des mugiwaras.

Pour conclure, les raisons qui ont poussé Oda à rompre sa narrativité ne doivent pas être prises séparément, une à une mais toutes ensembles. Que ce soit pour raviver l’intérêt des lecteurs, pour donner une raison valable à Luffy de s’entrainer, de faire une séparation entre le Paradis et le nouveau Monde ou encore introduire une nouvelle ère.

La grande question maintenant, c’est : est-ce que après l’ellipse, nous sommes à nouveau dans un Éternel Présent et si c’est le cas va-t-il continuer ?

one piece luffy

Luffy, sans son équipage, à Marineford

Plusieurs raisons peuvent pousser à penser que l’on est à nouveau dans un Éternel présent. Premièrement, parce que l’arc Marineford, qui précède l’ellipse, possède plusieurs particularités qu’on ne trouve ni dans la première partie ni dans la deuxième. En effet, sa narration pourrait s’apparenter à un « flashback » si on s’appuie sur ceux que l’on trouve généralement dans les nekketsu, comme Naruto. Tout d’abord, nous avons un héros seul, Luffy est sans son équipage. Il doit aller sauver son frère, Ace, qui finalement meurt sous ses yeux à la fin. Ainsi, le seul moment où la mort est présente, on a également un changement dans les protagonistes. Maintenant vous allez me dire qu’un flashback, comme l’explique si bien wikipédia, « introduit une action qui s’est déroulée chronologiquement avant l’action en cours ». Or, l’Arc Marinford ne remplit pas cette condition. Du moins, au premier abord…Parce que là intervient l’ellipse. Elle renvoie immédiatement cet arc dans un passé éloigné (deux ans). On a par conséquent ce que l’on pourrait appelé un « flashback dans le présent ».

Mone mort

César poignardant le cœur de Mone

Ensuite, la mort d’Ace et de Barbe Blanche a montré un brusque changement dans le ton du manga. Néanmoins, celui-ci n’a pour l’instant pas perduré. L’arc Doflamingo n’était en soi pas plus sérieux que l’arc Alabasta. La mort n’y était pas plus présente. Toutefois, si on s’intéresse à l’arc Punk Hazard il y a bien une mort qui semble troubler cet Éternel Présent : Mone, officier de L’Équipage de Don Quichotte Doflamingo. Elle n’est donc pas anodine comme l’ont été les morts dans la première partie du manga. De plus, les circonstances de sa mort rende peu probable son retour, contrairement à Bellamy : son cœur a été transpercé. Toutefois, rien n’est moins sûr, Oda pourraient très bien la faire revenir comme il l’a fait pour Bellamy, qui semblait bien mort ou encore Pell. En effet, Mone est visiblement une Harpie et nous n’avons pas beaucoup d’éléments sur elles. Oda a peut-être encore un tour dans sa manche pour la faire réintégrer l’histoire.

A partie de là, deux réponses sont possibles : soit Mone est bien morte et cela signifie que l’Éternel Présent a définitivement disparu, annonçant peut-être d’autres décès de personnages importants, soit la mort de Mone n’était en réalité qu’un leurre, elle est encore vivante ou alors Oda la considérait comme une personne négligeable et sa mort vaut autant que celles des marines. La deuxième partie de One Piece serait alors à nouveau plongé dans un Éternel Présent. Dès lors, va-ton à nouveau aller d’aventure en aventure jusqu’à une nouvelle « coupure », c’est-à-dire une mort impressionnante, comme celle d’un empereur qui serait détrôné ? Combien il y aurait-il de coupure jusqu’à la fin du manga ? Y aura-t-il encore une coupure, peut-être que ce nouveau Éternel Présent durera jusqu’à ce que Luffy devienne le Seigneur des Pirates et donc signe la fin du manga. Plusieurs questions et interrogations qui font que je vais suivre avec intérêt les suites des aventures de nos héros.

Ryan

En ce qui concerne mes sources, j’ai repris le concept d’Eternel Présent, ainsi que le rapprochement avec Peter Pan de ses deux articles : Le Style Peter Pan et Le Style Peter Pan 2

Retrouvez-nous sur :

 

facebook critique manga Twitter critique mangaPinterest mangalerie

Une réflexion au sujet de « La temporalité dans One Piece »

  1. Ping : Et de trois : La structure narrative. – BOSI

Commenter, c'est partager