Agnès Chow, une adolescente engagée dans la lutte pour la démocratie à Hong Kong

Depuis quelques années, la situation à Hong Kong est très instable. D’un côté, le régime chinois qui mène une guerre contre la démocratie à Hong Kong et de l’autre, une population jeune engagée dans la lutte pour imposer leurs droits et défendre la liberté d’expression. Parmi ces jeunes, Agnès Chow, 21 ans, est un des piliers de ce combat, elle milite pour que la démocratie règne. Qui est donc cette jeune militante engagée pour un Hong Kong libre ?

 

Le contexte

 

Depuis 2014, des manifestations pro-démocratiques sont de plus en plus fréquentes à Hong Kong. Le principal rassemblement le 22 septembre 2014 avait mobilisé plus de 700’000 personnes. Les autorités chinoises avaient annoncées que les candidats qui se présenteront aux élections de 2017 seront sélectionnés par un comité de 1’200 personnes. Les manifestants pro-démocratie ne l’entendent pas de cette oreille et s’opposent catégoriquement à cette réforme électorale contre le suffrage universel. Le mois suivant, des manifestants occupent le centre-ville mais la police les empêche de manifester en leur balançant du gaz lacrymogène. Face à ses manifestants, le régime chinois ne cède rien et impose sa politique très ferme.

Face à la tyrannie de l’Etat, certains adolescents dont Joshua Wong, actuellement secrétaire générale de Demosisto est le principal chef de file de ce combat, il purge une peine de prison pour avoir fait opposition au gouvernement chinois lors de la manifestation de

 

 

Agnès Chow, une militante engagée dans la lutte pour la démocratie à Hong Kong

 

A seulement 21 ans, Agnès Chow est un des piliers de la lutte pour la démocratie. Il s’agit d’une étudiante lambda qui milite aux côtés de Joshua Wong pour défendre leurs droits et la liberté d’expression à Hong Kong. Ils fondent en avril 2016 le parti Demosisto et gagnent 30 sièges sur 70 à l’aide des autres partis d’opposition qui réclament également plus de liberté. Avec la fondation de ce mouvement politique, Agnès et Joshua se présentent comme les nouveaux gardiens du combat pour la démocratie. Face aux autorités chinoises, elle ne se laisse pas intimider et critique la politique menée par le pays :  » le régime communiste prend la jeunesse pour cible », « Il fait comprendre que les meneurs le paieront. Ça en dissuade beaucoup ! ». Voici un extrait de vidéo du combat d’Agnès Chow.

Source : youtube : Brut.

En cette année 2018, Chow continue son combat de boxe contre le régime chinois en se présentant aux élections législatives. Mais pour faire barrage à sa candidature, les autorités décident de la disqualifier des élections. Cette décision suscite une très grande colère de la part d’Agnès Chow : « Le choix du gouvernement de me disqualifier est un message envoyé au monde, envoyé au peuple de Hong Kong : les citoyens de Hong Kong n’ont pas le droit de voter en leur âme et conscience ». Puis, Joshua Wong et Nathan Law ont été suggérés par des parlementaires américains en tant que candidats du prix Nobel de la paix de 2018.

 

Ce qu’il faut retenir de cette lutte 

 

Après plusieurs années de lutte et d’acharnement, les militants pro-démocratie continuent leur combat, un combat qui se poursuivra encore longtemps. De plus, certains pays occidentaux, dont la France ou encore les États-Unis, soutiennent ce combat pour la liberté d’expression. On peut noter également la ténacité et l’immense courage d’Agnès Chow qui incarne la jeunesse et qui se bat pour un Hong-Kong libre.

 

 

Source www.marxiste.org

Une réflexion au sujet de « Agnès Chow, une adolescente engagée dans la lutte pour la démocratie à Hong Kong »

  1. Ping : gay dating

Commenter, c'est partager