Solanin, peurs primaires et ados attardés

concours5

Nom : SolaninSolanin Inio Asano manga kana

Auteur :  Inio Asano

Année de parution :

Nombre de tome : 2 tomes

Genre : social, psychologie, tranche de vie, drame

Editeur : Kana

 

Sur l’auteur :

Solanin Inio Asano manga kanaInio Asano est un auteur japonais né en 1980, après avoir gagné un prix pour jeune auteur en 2001 il publie en 2002 Un monde formidable. Ensuite s’enchaîne des titres comme Le quartier de la lumière, Solanin ou Bonne nuit Pun Pun. Le prochain titre à paraître en France sera Dead Dead Demon Dededededestruction chez Kana.

 

 

L’histoire

Meiko et Taneda sont un jeune couple comme on en trouve desSolanin Inio Asano manga kana milliers au Japon (en France aussi). Ils sortent ensemble depuis la première année de fac et ont commencé à vivre ensemble après leurs études. Cela s’est fait naturellement sans forcément être programmé. Taneda fait des baïto, des petits travaux aux horaires non fixes en tant qu’illustrateur. Meïko, elle est une office lady dans une entreprise quelconque (employée de bureau). Un jour, elle décide de quitter son poste et de vivre librement un certain temps grâce à ses économies. De son côté, Taneda voudrait reformer son groupe de rock de la période de la fac avec ses copains. Poussé par Meïko, il le fera et quittera lui aussi son baïto pour faire une maquette et l’envoyer aux maisons de disque. On suivra donc ces jeunes dans leur quotidien avec leurs questionnements, leurs doutes, les hauts et les bas qui rythment une vie d’adulte.

 S’identifier aux personnage

Solanin Inio Asano manga kanaPour commencer, je parlerai déjà de l’identification aux personnages que Solanin peut permettre. Ce couple est un couple comme il en existe beaucoup. Leur quotidien est banal comme celui de beaucoup de jeunes, leurs préoccupations sont celles de personnes de la vingtaine. Ils veulent passer du bon temps, s’amuser, faire ce qu’ils veulent sans contraintes. Avec ces éléments on peut rapidement comprendre que Meïko et Taneda n’ont rien d’extraordinaire et que beaucoup de gens pourraient être à leur place. C’est en partie pour ces raisons, que je pense qu’il est facile de s’identifier à eux, ce qui procure un sentiment particulier pendant la lecture. On se met à s’imaginer nos réactions si on était à la place des héros. Qu’est-ce qu’on ferait ici ? Que dirait-on à ce moment ? Moi j’aurais fait ça… C’est donc un élément positif de Solanin qui permet une lecture particulière, mais ce qui rend ces identifications réellement intéressantes, ce sont les thématiques et les questionnements que peuvent avoir les protagonistes qui rappellent étrangement ceux que les jeunes adultes se posent, même en France.

L’engagement

Le couple « star » de Solanin est en proie au doute, ils seSolanin Inio Asano manga kana questionnent sur leur engagement mutuel. La véracité et la sincérité de leur sentiment sont aussi passées au crible. Après plusieurs années de vie commune une sorte de bilan se fait naturellement par Meïko et Taneda. L’un et l’autre doute d’eux même mais aussi de l’autre. Ces questions peuvent arriver après un certain temps, il n’y a rien d’extraordinaire mais cela fait avancer. Ces remises en question ne se font pas uniquement pour le couple. L’engagement dans la voie professionnelle choisie est aussi remise en question, ils se demandent quelle est leur place dans la société qui pense pour eux. C’est même les grands changements qui arrivent rapidement dans l’histoire. Meïko ne supporte plus ce travail d’office lady qui ne lui colle pas à la peau. Le sentiment d’inutilité qu’elle peut avoir dans ce poste, cette banalité quotidienne qu’elle doit supporter, tous ces éléments l’ont poussée à quitter cet emploi qu’elle a accepté à contre cœur. Pourquoi choisir une voie professionnelle qui, à priori n’est pas faite pour elle ? Taneda n’est pas en reste. Il a lui aussi choisi de faire des baïtos sans vraiment vibrer pour ces métiers. Ces choix sont demandés vers le lycée pour affiner le plan de carrière. A l’université, ils doivent être plus précis mais pour nos deux jeunes ils ont été comme imposés par la vie. Quand on ne décide pas, quelqu’un décide pour nous ! Même si la vie de freeter (quelqu’un vivant de baïto) donnait à Taneda un sentiment de liberté au final il se sentait pris au piège lui aussi dans cette société, ce modèle qui tire les ficelles pour tout le monde.

Des peurs intimes mais fréquentes

Solanin Inio Asano manga kanaPour nos protagonistes peut être que la peur de devenir adulte était trop pesante et ils souhaitaient rester dans cette vie d’adolescents. Les copains, la musique, les bons moments voilà des choses qu’on souhaiterait tous avoir. A contrario, la vie d’adulte semble pleine de morosité. Des responsabilités, un job stable qui vous enferme dans une routine « d’adulte ». Toutes ces craintes font de Meïko et Taneda des ados attardés dans le sens où ils vivent en étant insouciants, néanmoins ils se rendent bien compte que leur attitude est incompatible avec leur vie « d’adulte ». Il n’y a pas qu’eux, leurs amis se questionnent également sur le « comment devenir adulte ? ». La pression sociétale sur leurs épaules semble trop forte pour eux et on ressent vraiment leurs peines et leurs doutes à ce sujet. Les attentes des parents font peur à nos héros ainsi que les convenances liées aux coutumes. Nous avons fait un article sur Le passage à l’âge adulte, je vous invite à le lire car il évoque toutes ces questions de manière plus large.

On peut observer sur chacun des protagonistes présents dans Solanin, qu’il y a des Solanin Inio Asano manga kanapoints d’interrogations au plus profond d’eux. Ils sont angoissés sur leur avenir sans forcément le laisser transparaître. L’auteur nous renvoi au plus profond d’eux, nous faisons donc partie de leur conscience et devenons spectateurs d’événements intimes. Sans voyeurisme, sans pathos et sans concession on se rend compte qu’ils ont tous les mêmes craintes, elles sont donc très personnelles mais fréquentes car il s’agit de passage « normaux » à un moment donné dans la vie. Inio Asano est un maître en la matière, on remarque les mêmes procédés narratifs dans d’autres œuvres comme La fille de la plage ou Bonne nuit Punpun en nous mettant au cœur des questionnements des personnages.

Solanin Inio Asano manga kanaLa réalisation d’un rêve de jeunesse, est-ce un frein pour avancer dans la vie ? Je ne sais pas mais pour nos jeunes il semblerait que oui. Le fait qu’ils arrivent à réaliser un cd est une sorte de concrétisation pour tout le monde. Peu importe le résultat des auditions mais il semblerait qu’un nouveau commencement arrive à cet instant. Pareil dans le second tome que je n’évoquerai pas pour ne pas spoiler mais Meiko a une sorte de nouveau départ également.

En définitive, les questionnements de chacun des personnages présents dans Solanine sont légitimes et témoignent d’un certains mal être d’une partie de la société nippone. On pourrait retranscrire ces maux à la société française, les tenants et les aboutissants sont les mêmes qu’au Japon. Il y a évidemment des différences mais les humains se questionnent de la même manière lors des moments clés de leur vie. C’est sur ces moments qu’Inio Asano aime bien insister. Et si je devais vous conseiller une lecture, c’est certainement un des premiers titres qui me viendrait en tête.

L’Otaku Poitevin

2 réflexions au sujet de « Solanin, peurs primaires et ados attardés »

  1. Ados attardés ?!
    En tout cas c’est marrant, je suis en train de préparer des articles sur DDDD et quand bien même les mangas sont très différents, j’emploie certaines expressions présentes dans l’article. Comme quoi, il y a des choses qui n’ont pas changé en 10 ans…

    • Je savais qu’il y aurait des réactions en employant ce terme 🙂 ! J’ai mis cela pour dire que les adultes qui gardent leurs hobbys du lycée/fac n’avait pas totalement tiré un trait sur leur adolescence (comme moi avec deux ou trois trucs). Mais il n’y a rien de péjoratif dans mes propos. En tout cas merci d’avoir lu l’article et d’avoir réagi.
      PS : Hâte de lire DDDD et tes articles

Commenter, c'est partager