symbole de la justice

Tranchant comme une épée, la justice !

Que ce soit un shonen nekketsu ou dans un seinen thriller psychologique,symbole de la justice on peut régulièrement remarquer des similitudes. Ne me parlez pas de fan service, ni de dépassement de soi. Non aujourd’hui il sera question de décortiquer la justice. Je vais essayer de ne pas juste me cantonner à citer des exemples pris de manière random dans des mangas.

LOA Guillaume Stey manga français

Les lectures récentes, du manga en vrac !

Plus un petit billet de blog qu’un article sur une thématique, je vais vous présenter rapidement des lectures qui m’ont clairement mis de bonne humeur lors de leur découverte ! Je n’ai pas fait dans l’actualité si bonne qualitativement et si grande qualitativement parlant, mais dans du manga plaisants plus anciens.

Le voleur d'estampes Glénat manga français Camille Moulin Dupré Hokusai art Japon traditionnel

Le voleur d’estampes, un manga entre tradition et innovation

Elle se déroule dans un Japon du XIX siècle, le pays est en crise, le peuple a du mal a subvenir à ses besoins et les tensions entre les riches et les pauvres sont palpables. Dans ce climat peu chaleureux pour le peuple, un voleur se distingue en dérobant des objets à des notables. Il opère la nuit et ses méfaits sont contés chaque matin. Le bouche à bouche aidant, il se fait une réputation de bienfaiteur,

le tombeau des lucioles Studio Ghibli

Le tombeau des lucioles, les ravages de la guerre

  Nom: Le tombeau des lucioles Réalisateur: Isao Takahata Scénario: Isao Takahata Studio: Ghibli Date de parution: 1988 Synopsis : Durant la seconde guerre mondiale, de nombreux bombardements ont lieu sur la baie de Kobe, incinérant une multitude d’habitations et laissant place à un carnage sans pareil. Suite à cela, deux jeunes frères et sœurs,…

Hiroshi Hirata La Force des Humbles manga gekiga samourai bushido

La Force des Humbles ou le sens du sacrifice

Ce manga est un recueil d’histoires courtes, dix pour être exact. Elles se situent toutes durant la période Edo (1603/1868). Le pays n’est plus en guerre, les samouraïs sont nombreux et dirigent des maisons dévouées à l’art du bushido ou sont au service des daimyos (seigneurs locaux jurant fidélité au shogunat).