One Punch Man, l’anime [Critique]

One punch Man poster

© Madhouse

Titre : One Punch Man

Studio : MadHouse

Auteur (manga) : ONE

Réalisateur : Shingo Natsume

Genres : nekketsu, action, super-héros

Site officiel : onepunchman-anime.net









Présentation :

Adaptation du manga de One et Yusuke Murata, One Punch Man est l’anime qui a fait le plus de bruit la saison dernière. Il est disponible sur Anime Digital Network et est actuellement diffusé sur J-One. Attendu avec attention par les fins connaisseurs qui s’étaient fait prêté les tomes par leur cousin japonais (je rappelle que la version papier de One Punch Man sortira en Janvier dans nos contrés grâce à Kurokawa), One punch man a su s’imposer auprès du grand publique.

Mais la question aujourd’hui n’est pas de savoir si OPM c’est bien ou pas, on sait déjà que ça déchire, on vous l’a déjà dit par ici, la question est de savoir si c’est une adaptation de qualité.

Synopsis :

Vous n’avez jamais entendu parler du manga ? Le pitch est simple. On y suit les aventures de Saitama, un superhéros qui dispose d’une telle force qu’un seul coup lui suffit à terrasser tous ses ennemis…ce qui le déprime.

saitama blaséCritique :

Cette versions anime de l’œuvre de ONE a été confié au studio MadHouse, connu notamment pour l’anime de Trigun, Death Note ou plus récemment le remake de Hunter X Hunter ; il y avait donc peu de risques d’être déçus. Bien que le pari d’adapter pour le petit écran un des manga les plus « hypé » du moment n’était pas gagné d’avance, il a été relevé haut la main.

Le premier point fort de l’anime est sa durée. Contrairement aux autres adaptations de shonen où la tendance est de profiter au maximum de la licence avec de longues saisons, le choix a été fait de se limiter à douze épisodes. Ce faible nombre d’épisodes permet d’avoir un rythme soutenu, sans aucun temps mort. Pour vous rendre compte, sachez que cette unique saison adapte les sept premiers volumes du manga (sur un total de 10). Cela peut sembler rapide mais viens du fait que les chapitres du manga n’ont pas assez de matière pour en faire un épisode complet, mieux vaut donc ça que des longueurs indigeste. Et puis au moins ça se regarde vite.

Mais ce qui fait la force de cette version est sa technique. Tout a été fait pour transmettre au mieux l’univers et l’énergie qu’il y a dans le manga. Le manga a en effet comme particularité d’être extrêmement dynamique et bien mise en scène; tout le monde à en tête ce déjà mythique combat dans la foret. Murata a mit la barre très haute en « animant » son manga, Madhouse se devait donc d’être à la hauteur. Le studio use donc de toutes les moyens possible pour être le plus fidèle possible. Parfois c’est propre mais sans plus :

Comparatif One Punch Man

La critique est facile mais c’est toujours hallucinant de voir ce qu’a fait Murata. source

mais dans la plupart des cas, c’est plutôt ça qu’on a:

Saitama pyjama

© Madhouse – animation de Yoshimichi Kameda

Le studio n’a en effet pas hésité à réunir les meilleurs animateurs du moment pour obtenir le meilleur rendu possible. On peut donc y voir des noms connu tel que Mahiro MAEDA, Yoshimichi KAMEDA ou le jeune autrichien Bahi JD. On a donc l’anime avec la plus belle animation du moment (je pense que One Punch Man est ce qui s’est fait de mieux dans ce domaine cette année). Il y a donc rien à dire, c’est magnifique, je pourrais passer ma vie à regarder des  sakugas de One Punch Man. Par contre c’est un anime, alors qu’en est-il de la musique ?

L’ost est dans l’ensemble très bonne, le thème de chaque personnages correspondent bien à leurs traits de caractère. On aura par exemple quelque chose de très épique et rock pour Saitama tandis que le thème de Génos, l’acolyte cyborg de Saitama, est quant à lui très électronique. Ce qui nous marque le plus est l’opening. C’est assurément un des meilleur de l’automne dernier (même si j’ai une petite préférence pour celui de Gundam). Joué par JAM Project, il met parfaitement dans l’ambiance de la série. C’est du bon rock qui poutre, j’adhère. L’ending quant à lui, comme c’est souvent le cas avec les séries de ce genre, est en décalage total avec le reste de l’œuvre. On a donc une chanson très douce et mélancolique, qui nous permet de nous remettre de 25min d’action, chanté par Hiroko Moriguchi.

Conclusion : C’est une très bonne adaptation, qui est aussi qualitative que le manga. Bien qu’ayant une préférence pour le support d’origine, MadHouse livre ici un travail d’une rare qualité. Si vous ne connaissez pas cette œuvre, à vous de choisir le support que vous préférez, manga, anime ou webcomic, dans tous les cas vous ne serez pas déçus par cette série aussi drôle que percutante. (Prenez au moins le temps de regarder le premier épisode).

 

Joystikman

2 réflexions au sujet de « One Punch Man, l’anime [Critique] »

  1. Ping : Unipin One Punch Man – Aquaristic

  2. Ping : Unipin One Punch Man – Aquaristic

Commenter, c'est partager