Dreamland [critique]

dreamland logoTitre : Dreamland

Auteur : Reno Lemaire

Année de parution : 2006

Editeur : PIKA

Cible éditoriale :  shonen

Genre : aventure, action

Nombre de tomes : 14, série en cours

L’auteur :

dreamland reno lemaire imageReno Lemaire est un auteur français né en 1979, il vit à Montpellier et dessine depuis sa plus tendre enfance. En envoyant des mails avec des esquisses à des maisons d’édition, il se fait repérer par pika et commence l’aventure Dreamland. Il est très présent pour les fans et fait énormément de séances dédicaces.

 

 

 

Concours Dreamland

L’histoire :

dreamland1Dreamland raconte les aventures de Terrence, jeune lycéen en terminale dans le lycée Mas de Tess à Montpellier. C’est un élève banal qui mène une vie banale jusqu’à ce qu’il découvre Dreamland. Il s’agit d’un univers fantastique qui prend vie quand les gens s’endorment. Dans cet endroit, les personnes qui évoluent librement et vivent tranquillement leurs rêves sont appelées les « rêveurs ». Les « voyageurs » quand à eux ont conscience de cet univers et vivent les aventures qu’ils souhaitent (enfin presque). Pour passer de simple rêveur à voyageur il y a une condition sine qua non, il faut vaincre sa phobie lors d’un cauchemar.

dreamland4

Poster en vente sur le dreamshop

C’est là que Terrence, qui a perdu sa mère lors d’un incendie  fait cauchemars sur cauchemars. Ce rêve impliquant le décès de sa mère sera le déclencheur pour surmonter sa terreur du feu. Il deviendra par la suite un voyageur « contrôleur du feu » car lorsqu’on arrive à vaincre sa phobie, on s’approprie le pouvoir de celle ci. A partir de là Terrence fait la connaissance de Savane, Sabbah et Eve, à eux quatre ils forment le groupe des lucky stars. Ils se baladent dans Dreamland d’aventures en aventures, de bastons en bastons et ils voyagent dans beaucoup d’endroits tous aussi bizarres qu’étranges.  Dès qu’ils mettent les pieds dans un endroit on peut être sur qu’il va y avoir du grabuge ! Dans Dreamland on retrouve également nos compères dans la vraie vie (IRL) et ils sont tous les quatre de Montpellier ce qui rajoute quelques aventures dans leur vie. Le but ultime des lucky stars est de trouver Edenia, une sorte de pays légendaire, il existe un nombre très important de pays avec des thématiques représentant des rêves ou des cauchemars. On peut très bien se retrouver à Délirium city un soir de beuverie ou dans le royaume des chats ou encore un royaume contrôlé par un seigneur cauchemar.

dreamland

Les personnages :

Il y a une multitude de personnages, par conséquent je n’en prendrai qu’une poignée pour vous les présenter.

Terrence : Lycéen à Montpellier, il est nonchalant et redouble sa terminale alors que ses potes quittent le lycée. Il est amoureux de Lydia. Dans Dreamland, il contrôle le feu mais de manière très maladroite. Son pouvoir est convoité car il est rare et très puissant. Son surnom est moumou car il est lent à la détente et son temps de réaction est énorme !

Savane : Il est un invocateur de poisson (la phobie des poissons), c’est un membre à problème des lucky stars, il est toujours partant pour une baston et veut devenir le plus puissant de Dreamland. IRL, il traîne dans des petites magouilles et fait de l’intérim. Il est un dragueur inconditionnel et est un grand amoureux des jolies filles appelées les chouquettes.

Sabbah : Il est en faculté d’art plastique et a tendance à apprécier les calumets de la paix. Il vit en couple avec Candy, mais les deux ont une conception de la fidélité qui leur est propre et sont souvent tentés par leurs désirs. Dans Dreamland, Sabbah est un voyageur qui n’a pas de pouvoir, mais il a un objet magique unique « le pinceau du destin ». Chaque couleur utilisée lors d’un dessin a un effet particulier sur celui ci. Il peut donc réaliser ses souhaits grâce à ses dessins.

dreamland7Eve : Elle est la copine de toujours de Lydia et ne peut pas encadrer Terrence. Elle a beaucoup douté de son physique et est maintenant considérée comme une chouquette, dans la séduction en permanence avec les hommes elle sait jouer de ses atouts. Son pouvoir est très particulier car elle peut invoquer des motifs, ses vêtements parlent et elle se sert de l’esprit de ses habits qui ont un pouvoir destructeur.

Les seigneurs cauchemars :

Ils sont l’incarnation des plus grandes terreurs des gens, il y a par exemple le seigneur cauchemar du feu Asmodhéus, le seigneur de la foudre Actarus et pleins d’autres car les phobies étant innombrables il va de soi que les plus courantes deviennent les plus puissantes à Dreamland.

Les kill stars :  Composé de Lion Messi, Flam, Naora et Shake, ils sont jeunes et talentueux. Leurs pouvoirs sont puissant, un contrôleur d’eau, du son, il y a un pêcheur d’idée (enlever l’idée que quelqu’un a en tête) et il y a quelqu’un qui peut transformer sa peau en argent. C’est un groupe qui aura des tensions internes de part leurs motivations et un des membres s’en ira pour vivre son aventure à sa manière. Shaka rejoindra plus tard le groupe des Météores.

Critique : 

dreamland3Le dessin :

Le dessin de Reno Lemaire a énormément évolué depuis 2006, au début maladroit, pas très détaillé et des décors pauvres. Son style était , par contre, déjà défini avec une touche particulière appréciable. Il a ensuite peu à peu élevé son niveau de crayon pour arriver à un dessin super détaillé avec des chara-designs superbes, chaque personnage a la classe et dégage un charisme pur. Son équipe s’étant étoffée c’est tout naturellement que tous les points cités avant ont eux aussi progressé. Les quelques pages en couleurs que nous avons la chance d’avoir sont aussi très bien faites, on en voudrait plus. La qualité des mangas est aussi superbe, le papier est de bonne qualité et l’encrage est soigné, ce qui accentue la beauté des dessins. Il y a eu une réédition des premiers tomes afin de leur donner les mêmes caractéristiques et uniformiser la collection.

dreamland5L’histoire :

L’univers Dreamland est tout simplement fou ! Ce monde a des possibilités infinies, d’une part avec le concept des rêves et d’autre part avec les phobies. Reno utilise très bien ces points forts pour y construire une histoire qui tient la route. Juste un petit bémol, c’est qu’avec autant de mondes, de royaumes et de personnages il est parfois difficile de se souvenir directement de qui est qui, une relecture est nécessaire avant la sortie de chaque tome histoire de se remémorer le tout. Un autre point fort est le rapport dreamland/vie réelle qui est aussi très important. L’évolution des rapports entre les lucky stars dans la vie donne un coté slice of life appréciable. Les voire en soirée ou en cours donne un petit coté « vécu » et il est plus facile pour le lecteur de s’identifier, les collégiens auront plus de mal à le faire c’est pourquoi cette lecture ne leur est pas forcément adressée. En effet les collégiens n’ont pas tout à fait les mêmes préoccupations que les lycéens ou les jeunes adultes. Les moments de combats s’enchaînent très bien et les pouvoirs de chaque personnage sont très bien dessinés et imaginés, c’est très dynamique et Reno progresse de tome en tome dans ce registre avec une imagination toujours plus fertile.

exemple de dédicaceL’univers dreamland :

Avec la demande incessante des fans, l’arrivée des produits dérivés ne s’est pas fait attendre. Les sont produits sont tous fait avec des dessins originaux de l’auteur et sa compagne tient la boutique en ligne. On arrive donc à avoir des produits comme des vêtements ou encore une très belle figurine en partenariat avec Tsume-art.

 

 

 

$

Conclusion : Pour moi Dreamland a un potentiel énorme et dommage que le rythme de parution soit si lent, un tome tous les 9 mois en moyenne. Mais en France on n’a pas la même industrie du manga qu’au Japon. Les rythmes imposés par les éditeurs n’ont pas lieux entre Pika et Reno Lemaire et on peut s’en réjouir, il a presque carte blanche pour réaliser Dreamland et du coup la qualité est toujours au rendez vous. Quand on voit la progression du manga, on ne peut que se dire que la suite va être énorme, il faut savoir que la fin est déjà prête, c’est à dire que Reno Lemaire a commencé Dreamland avec une fin à son œuvre, si l’histoire connait des variations on sait que l’auteur sait ou il va et c’est rassurant. Ce manga jouit d’une popularité grandissante avec des éditions à l’étranger et il a aussi un statut particulier, c’est le premier manga français « à succès » en France, on sait maintenant que la scène française possède des talents qui peuvent dire merci à Reno qui leur à ouvert la voie.

Si vous voulez plus de détails sur l’univers Dreamland, une page gérée par un fan. : page wikipédia dreamland

l’otaku poitevin
Retrouvez-nous sur :

 

facebook critique manga Twitter critique mangaPinterest mangalerie

Commenter, c'est partager