Alcool et manga, un bon cocktail ?

« Je suis saoul sous ton balcon », un hommage à Claude Nougaro qui n’hésitait pas à mettre en scène dans ses chansons des personnes ivres (à priori ce n’est pas ça les bonnes paroles). Mais je suis sûr qu’en cherchant un peu, on peut aussi trouver ce genre de personnes enivrées dans nos chères lectures nippones. C’est pour ça que ces quelques lignes seront dédiées à l’alcool et à ses adeptes, les arsouilles, les soûlots, les poivrots et autres pochards ! On va parler alcool !

manga et alcool salary manPour ce qui est de l’alcool dans les mangas ou anime en France elle est beaucoup mieux tolérée que ladite « violence » se trouvant dans nos shonen nekketsu préférés. Effectivement nous autres, les gaulois, avons une place de choix dans notre culture pour ces breuvages enivrants. De ce fait voir un salaryman la cravate autour du front une bouteille de saké à la main nous fait plus rire que choquer. Mais n’oublions pas que dans les années club do’, le jeune public a quand même été préservé de certaines images pouvant les inciter à s’alcooliser. En effet pendant que nos chers parents étaient occupés à « prendre l’apéro » (toute ressemblance avec alcool et manga maison ikkokudes personnes existantes n’est que pur hasard), nous regardions des scènes de beuveries déguisées. Dans Juliette je t’aime AKA Maison Ikkoku, les voisins de Hugo se bourraient littéralement la gueule à coup de SODA. Comme on pouvait voir sur l’étiquette des bouteilles, le nom a été remplacé et du coup les comportements de ces joyeux lurons peuvent devenir étranges en étant sobre, on aurait presque envie de les cataloguer de malades psychiatriques en pleine crise de délire !

manga et alcool one pieceDans des mangas pour un public plus adulte comme Le vagabond de Tokyo, l’alcool coule à flot et les états d’ébriétés sont assumés et montrés jusque dans leurs excès nous montrant un Yoshio la tête dans le vomi. Un côté punk un peu édulcoré dans One Piece mais présent tout de même. En général, la fameuse fête de fin de bataille se termine avec des concours de boisson à la façon des étudiants en médecine qui finissent tout en grivoiseries et autres comportements qui heureusement ne sont pas montrés dans One Piece. L’assemblée manga et alcool bacchus fairy tails’endort sur place ivre morte…

Dans d’autres titres le nectar précieux est même source de force comme dans Yuyu Hakusho où Tchu gagne en puissance et en rapidité au fur et à mesure qu’il boit de l’alcool. Dans Fairy Tail également, Bacchus (référence au dieu romain du vin, de l’ivresse et des excès) lui, possède une chose manga et alcool rock lee narutoqui ressemble à la boxe de l’homme ivre. Ce style de combat existe réellement, on peut le voir dans un film tel que Drunken master avec Jackie Chan. N’oublions pas Rock Lee dans Naruto qui voit son potentiel décuplé lors de l’ingestion de boisson alcoolisée. Il y en a beaucoup d’autres dans ce cas donc je m’arrêterai ici. Nous voyons bien que même si c’est sous tutelle de l’humour, l’alcool auprès de l’enfance peut déjà être assimilé comme source de force et puissance.

L’alcool est même présente dans des œuvres plus que posées comme Mushishi, le nectar qui est souvent confondu avec du saké est apprécié des esprits des forêts. Dans Vagabond on voit Musashi tomber ivre mort au bout de deux coupes de saké. Le fameux saké est aussi un ami précieux du great teacher onizuka dans GTO ou de Ted dans Kimmengumi high school. Sans pousser le bouchon trop loin, on peut aisément se rendre compte que l’alcool est omniprésent dans les œuvres manga dédiées à la jeunesse.

L’alcool n’a pas que des vertus de désinhibition, ou manga et alcool bartenderanti- dépresseur comme on le voit dans certaines œuvres où les protagonistes s’en servent après le boulot pour broyer du noir ou au contraire pour aller dans les bar à hôtesses pour claquer du fric et boire en profitant de belles jeunes femmes. Il peut aussi être traité de manière extrêmement sérieuse comme avec le titre Bartender qui ne prône pas un alcoolisme de bas étage ou de la classe moyenne, mais il prend le sujet de manière gastronomique. Chaque cocktail présenté est une conception qui a ses origines, sa manga et alcool les gouttes de dieurecette ancestrale et ses variantes. Les verres sont choisis selon le client et son humeur du moment. Un anime de qualité dans une ambiance lounge super agréable ! Les gouttes de dieu, le plus connu des mangas traitant d’alcool, lui aussi prend le parti de « sacraliser » ce liquide. Quand on parlait de culture française auparavant, on peut assurément mettre le vin dedans et avec une place de choix ! Mais là les auteurs en connaissent un rayon. Certes, les explications sont un peu (ok beaucoup) théâtralisées, mais les termes, les expressions utilisées sont tirées d’un véritable savoir qui est à lui seul un métier. Les sommeliers qui s’expriment dans Les gouttes de dieu ne racontent pas n’importe quoi il est très plaisant d’en apprendre sur son patrimoine par la lecture d’un manga. Dans la société japonaise, j’en parlais plus tôt dans l’article,  les salariés aiment bien s’adonner au levé de coude après leurs heures supplémentaires. C’est un des seuls moments où ils s’accordent un brin de détente, on sait qu’ils sont sous pression constante lors de leur travail et également dans leur relation aux autres en général.

Pour conclure, je vais cesser de faire couler l’encre de ma plume et me laisser tenter par une rivière de bière dans mon verre. Maintenant quand vous verrez une bouteille dans un manga vous penserez peut être que s’il y a quelque chose qui réunit presque tous les humains sur la terre c’est la consommation d’alcool. Boire un coup peut permettre de faire plein de rencontre mais peut aussi être un poison mortel. Il fallait bien le dire à moment donné. Je voulais aussi préciser que la lecture de manga peut être consommée sans modération KAMPAI !

L’otaku poitevin

Retrouvez-nous sur :

 

facebook critique manga Twitter critique mangaPinterest mangalerie

Commenter, c'est partager